Comment améliorer son impact écoresponsable au bureau ?

La préservation de l’environnement et la réduction de notre empreinte carbone devraient être au cœur de nos préoccupations. À la maison, vous avez peut-être déjà mis en place certaines actions, comme l'achat de produits en vrac pour limiter les emballages ou la récupération de l’eau de pluie pour arroser vos plantes. Pour aller plus loin, certaines mesures simples sont applicables au bureau.


Notre lieu de travail est, selon l’ADEME, responsable d’une production de 120 à 140 kilos de déchets par an et par salarié. De petits gestes permettent pourtant de réduire cet impact et contribuent à la réalisation d’économies pour votre entreprise.


Découvrez nos 5 astuces pour devenir écoresponsable au bureau et qui sait, convertir vos collègues !

Écogeste n°1 : réduire le gaspillage de vos appareils


Selon l’ADEME, 13 millions de Français passent 200 jours par an, en moyenne, dans un bureau. S’ils étaient adoptés par tous, les petits gestes écoresponsables permettraient de réaliser d’importantes économies pour l’entreprise, tout en préservant la planète.


Certaines décisions dépendent de la politique menée par l’entreprise. Le salarié n’a donc pas la main pour agir.


  • L’utilisation d'outils informatiques reconditionnés consiste à “recycler” des appareils en parfait état de marche. Généralement moins chers que leurs homologues neufs, ils représentent une source d’économie intéressante.
  • Limiter la fréquence de remplacement des appareils est aussi intéressant. En remplaçant un appareil après 4 ans au lieu de 2, on améliore de 50 % son impact écoresponsable.


Les équipements informatiques représentent 21 % de la consommation électrique d’une entreprise. Certains gestes d’utilisation permettent d’en réduire l’impact environnemental :


  • Mettre votre ordinateur en veille après quelques minutes d’inactivité ou mieux, utiliser un système qui coupe automatiquement l’alimentation électrique. À la clé, c’est plus de 11 % d'électricité économisée.
  • Bannir les économiseurs d'écran animés qui empêchent la mise en veille de l’appareil et n'économisent pas d'électricité.
  • Éteindre les appareils le soir et avant le week-end : les ordinateurs, imprimantes ou routeurs consomment de l’énergie même en veille. Inutile de les laisser tourner.

concept écoresponsable au travail, sigle du recyclage sur écran d’ordinateur

Écogeste n°2 : limiter l’usage du papier et le recycler


Bien que le numérique se soit imposé partout, l’usage du papier demeure privilégié en entreprise. Sa consommation annuelle par salarié est comprise entre 70 et 85 kg et représente 75 % des déchets produits au bureau. Paradoxalement, le papier est moins bien recyclé sur le lieu de travail : seulement 20 % contre 41 % à la maison.


Pourtant, tous les papiers se trient et se recyclent. Pensez à :


  • Installer une poubelle dédiée à côté de chaque poste de travail et imprimante.
  • Recycler vos cartons dans les bacs de tri prévus à cet effet.
  • Respecter les consignes de tri en vigueur dans l’entreprise.


Pour rappel, le papier peut se recycler 7 fois et le carton jusqu’à 10 fois. Si le tri du papier était systématique, l’économie serait substantielle : 390 000 tonnes de CO2 en moins soit l'équivalent des émissions annuelles de 20 000 voitures.

Écogeste n°3 : réguler ses éléments de confort


Si vous bénéficiez d’un bureau personnel ou partagé avec plusieurs collègues, certaines actions concrètes permettent d’améliorer votre impact écoresponsable.


L’optimisation de l’éclairage des postes de travail permet d’atteindre 70 % d'économies d’énergie en adoptant de petits gestes :


  • Éteindre les lumières des bureaux et salles de réunion lorsque vous les quittez ou lorsque la lumière naturelle est suffisante.
  • Optimiser l'orientation de votre bureau pour profiter au mieux de la lumière du jour.


Au niveau du chauffage, les gaspillages sont fréquents. Pourtant, ils peuvent être considérablement réduits :


  • Éteindre le radiateur avant d’ouvrir la fenêtre pour aérer.
  • Fermer les volets, stores ou rideaux pendant la nuit et à votre départ en week-end. Cela permet d’éviter 60 % des déperditions de chaleur.
  • Désencombrer les radiateurs de tout mobilier pouvant faire obstacle à la diffusion de la chaleur.
  • Fermer la porte de votre bureau. En plus de vous couper du bruit environnant, cela préserve la chaleur.


Enfin, pour limiter l’usage des climatiseurs fortement émetteurs de gaz à effet de serre, voici les gestes à adopter :


  • Aérer le matin et créer des courants d’air.
  • Fermer les stores, volets ou fenêtres dès que la température extérieure dépasse celle du bureau.
  • Privilégier l’usage des ventilateurs, moins consommateurs en énergie.

Écogeste n°4 : verdir sa pause-café et pause-déjeuner


La sacro-sainte pause-café est un moment convivial indissociable de la vie de bureau.

Pourtant, elle génère de nombreux déchets tels que les gobelets et touillettes en plastique, capsules de café et dosettes de sucre.


Des changements simples permettent de verdir votre pause-café :


  • Utiliser un mug et des cuillères lavables.
  • Acheter du café, du sucre et des biscuits sans suremballage.


Pour le déjeuner, l’idéal est de préparer sa lunch box soi-même, ce qui évite les nombreux emballages des denrées achetées à emporter. Pour les salariés qui disposent d’un restaurant d’entreprise, ils génèrent en moyenne un gaspillage de 130 grammes par repas.


Pour éviter de surconsommer, vous pouvez :


  • Adapter vos portions à votre appétit. Ne prenez pas plus que ce que vous allez consommer.
  • Emporter ou partager avec vos collègues ce qui n’est pas consommé.
  • Trier les emballages des déchets organiques en fin de repas.
  • Opter pour les options végétariennes.

Écogeste n°5 : repenser ses déplacements professionnels


La pandémie de Covid-19 a été l'occasion pour bon nombre d'entreprises de découvrir le télétravail et les réunions en visioconférence. Ce nouveau mode d’organisation permet de réaliser d’importantes économies, en évitant le recours aux transports pour se rendre au bureau ou en rendez-vous. Si vous avez le choix, n’hésitez pas !


Lorsque les déplacements professionnels sont nécessaires, certains gestes peuvent avoir leur petit effet :


  • Privilégier le train à l’avion, pour tous les trajets d’une durée inférieure à 3h.
  • Utiliser les véhicules électriques en autopartage.
  • Regrouper les réunions.


À la recherche d’un bureau tout équipé aux performances énergétiques modernes et accessible en transport en commun ? Découvrez les offres Flashoffice.


Aujourd’hui, la question climatique est largement relayée dans les médias. Chacun à son niveau, au bureau et à la maison, peut améliorer son impact écoresponsable. Souvent perçus comme contraignants, ces écogestes ne demandent pourtant que peu de sacrifices. On se lance ?